Voyage en Andalousie

Comme vous devez vous en douter, pour être pilote il faut aimer voyager. Je n’y fais pas exception!

Ma dernière aventure s’est passée en Espagne. Un «road trip» en famille avec ma mère, ma sœur et mon copain dans la région de l’Andalousie! Nous avons loué une voiture, patiemment conduite par notre homme, et nous avons parcouru plus de 1200 km en une semaine, voici un bref aperçu!

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Malaga tôt le matin sur un «red eye flight», jargon de pilote qui veut dire «vol de nuit». C’est alors avec peu de sommeil que nous avons trouvé notre voiture; une Seat Toledo diesel et avons commencé notre périple vers l’Est sur la côte méditerranéenne. L’Espagne c’est magnifique: chaud et pas trop dépaysant. Ayant seulement des indications de google map imprimées de la maison, une belle aventure remplie de paysages à couper le souffle commençait.

Premier arrêt, Nerja : une jolie petite ville avec beaucoup de charme. J’ai personnellement adoré! Les chambres de notre petit hôtel étaient vraiment petites, ou plutôt les salles de bain: assis sur la toilette on pouvait se laver les mains sans s’étirer les bras. Pouvez-vous imaginer! Par contre la vue sur la mer était incroyable. Nous avons tous beaucoup aimé et pour ma part, je crois qu’un des moments fort à cet endroit a été le déjeuner, typiquement espagnol : pain, huile d’olive et tomates accompagnés d’un bon café con leche.

Nerja
Nerja

Le lendemain, nous avons quitté la côte vers Grenade. Une ville très vivante avec des rues anciennes en pavé de pierres, très médiéval! Dans le brouhaha du trafic, notre co-pilote, moi-même, a eu quelques difficultés à donner les bonnes indications. On s’est alors retrouvé dans de très petites ruelles, très abruptes pour se diriger vers notre hôtel. Nous avons visité l’Alhambra, ce gigantesque palais rempli d’histoires et de jolis jardins avec une vue imprenable sur la ville et les environs. Je recommande la visite à tous, mais soyez préparé : acheter vos billets à l’avance, apporter de l’eau, de la crème solaire et un chapeau. Ce fut très chaud et il était parfois difficile de trouver de l’ombre, merci à maman d’avoir partagé son foulard. En soirée, nous avons fait le tour des bars à Tapas. L’idée est très simple, choisir un bar, commander une bière ou une sangria et recevoir un tapas du chef, lorsque l’on a tout mangé et bu, on passe au bar suivant! Je crois qu’en tout on a payé environ 18 euros par personne combinant 3 différents endroits (3 consommations et 3 tapas). Quel délice, petits bagels au porc, des bouchées de poisson et petits pain grillé avec du jambon Serrano.

Jour 3, direction Arcos de la Frontera, où nous avons loué une petite villa via AirBnb pour quelques jours. Chemin faisait, nous avons d’abord fait un arrêt à Ronda pour voir le pont neuf reliant les 2 côtés de la ville. Le pont était bien impressionnant, je dois l’admettre, mais je crois que nous étions tous contents d’y avoir passé seulement quelques heures et d’avoir poursuivi notre chemin. Joli endroit, mais aussi très touristique.

Le pont de Ronda
Le pont de Ronda

Je crois que nous étions tous un peu stressés d’avoir loué une villa sur un site internet. Trouver l’endroit a été tout une aventure, avec seulement des indications en espagnol traduites par google. Nous avons été agréablement surpris par un séjour très relaxant et typiquement espagnol chez notre hôte Maribel. À partir de cet endroit, nous sommes allés visiter Cadix, une ville côtière, et Zahara de la Sierra où l’on a visité une oliveraie. Ce petit village blanc, hors des sentiers battus, nous a procuré une aventure magique, une merveilleuse rencontre avec le guide de l’oliveraie unilingue espagnole. Seulement ma sœur avec ses cours d’espagnols pouvait nous traduire les questions alors que nous utilisions des signes pour se comprendre. Nous y avons aussi exploré les ruines d’un ancien château surplombant un lac d’eau turquoise à couper le souffle.

Bien reposés, nous avons continué notre aventure vers la ville de Tarifa, la pointe la plus au sud de l’Espagne. Nous avions hâte à cette journée car nous avions prévu de prendre le traversier vers le continent Africain, direction Tanger, Maroc. Je dois vous l’avouer, cette journée a été, pour ma part un bon choc culturel. Je crois aussi que nous n’étions pas très préparés en général, mon copain aime l’aventure que voulez-vous! Aussitôt débarqués du bateau, nous avons été accostés par des guides touristiques. Je me souviens de m’être sentie un peu découragée de ne pas savoir où on était et où se diriger vers la vieille ville et le Socco par nous-même. Ayant seulement quelques heures devant nous, avant de reprendre le traversier vers l’Europe, nous avons négocié un arrangement avec un des guides pour une visite de la Medina et du petit Socco.  Bien sûr, il nous a amené voir des vendeurs de tapis, de tissus et des bazars. Je crois que nous avons tous apprécié notre journée, malgré le fait que nous n’avons pas pu visiter la ville par nous-même.

Tanger, Maroc
Tanger, Maroc

Pour notre dernière journée, nous avons passé la frontière à pied vers l’Angleterre pour dîner. Ah oui, j’oubliais, nous avons aussi traversé la piste d’un aéroport à pied! Mon copain (aussi pilote) et moi étions bien impressionnés par les installations. Gibraltar a donc été une expérience assez bizarre. Une toute petite portion de «british» en Espagne, beaucoup de touristes et même un paysage impressionnant avec une grosse butte au milieu.

Gibraltar, UK
Gibraltar, UK

Nous avons continué notre chemin vers notre dernière destination. Torremolinos, m’a semblé être la plage de Old Orchad des Européens, la superbe plage, les tonnes de magasins, restaurants et les immenses hôtels alignés sur la côte. Après une anicroche avec notre hôtesse d’AirBnb, on ne peut pas toujours avoir que des bonnes expériences, je crois que nous étions prêts à rentrer à la maison.

Torremolinos
Torremolinos

L’Espagne a été une très belle aventure pour nous quatre, je recommande à tous qui veulent des vacances au chaud. Toute la semaine, nous avons eu de la belle météo, sans pluie et très chaud. Nous avons très bien mangé et pour un bon prix : sangria, tapas, poissons de toutes sorte et j’en passe… Mmmm!!! Le plus grand dépaysement étant seulement la langue, il était toutefois très facile de sortir des sentiers battus et de se sentir confortable dans les villes même moins touristiques. .

Viva Espana!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s